• Katia Garcié

La fibromyalgie : mieux gérer son stress, une clé pour soulager


On sait aujourd'hui que les personnes fibromyalgiques ont une plus grande vulnérabilité au stress que les autres.


Les études montrent que le stress occupe une place centrale dans la fibromyalgie : il pourrait, non seulement, la déclencher mais il semble qu'il l'entretienne et que parfois, il l'aggrave.


La fibromyalgie peut d'ailleurs être considérée comme un épuisement physique et mental intense conséquent à une mauvaise gestion du stress.


TROP DE STRESS :

SES CONSEQUENCES SUR LA SANTÉ


Le stress est un processus naturel indispensable à la survie lorsque qu'il est bien géré.

Il s'agit d'un ensemble de réactions, autant physiologiques, cognitives, comportementales et émotionnelles qui se manifestent chez un individu lors d'un processus d'adaptation.

Ces réactions peuvent être trop importantes ou/et trop se prolonger.


Ce processus se fait en trois phases dévolution :


- La phase d'alerte :


Les premiers signes physiques liés au stress apparaissent (rythme cardiaque accéléré, tensions musculaires,...) ainsi qu'une vigilance accrue. Le stress devient problématique et a des conséquences négatives lorsque cette phase est dépassée et que l'état de tension se prolonge.


- La phase de résistance :


Elle se produit lorsque le stress se prolonge ou se multiplie. L'organisme tente de lutter, l'adrénaline augmente et ses effets s'intensifient, une autre hormone (le cortisol) est également libérée et provoque une chute des défenses immunitaires.

Soyez attentif si les symptômes suivants sont récurrents : maux de tête, fatigue, anxiété, tensions musculaires, troubles digestifs,... car, il va falloir agir pour réguler votre stress.


- La phase d'épuisement :


C'est lorsque la phase de résistance se prolonge, notre organisme est dépassé la "soupape de sécurité" explose et des troubles peuvent apparaitre.

A long terme, le taux excessif d'adrénaline et de cortisol entraînent des symptômes plus importants : augmentation des symptômes de la fibromyalgie, troubles cardiaques, digestifs, de la mémoire, dépression, burn out,...


Tout cela met à mal le mental et le physique. Le stress n'est pas une maladie mais il peut bel et bien en être la cause.


De plus, nous ne sommes pas tous égaux face au stress : l'étape de vie à laquelle nous nous trouvons, notre histoire, notre personnalité, nos ressources, vont influencer notre perception plus ou moins importante du problème.


LA SOPHROLOGIE POUR DIMINUER

L’INTENSITÉ DE LA DOULEUR DE LA FIBROMYALGIE


La sophrologie est basée sur 3 principes :


- plus nous connaissons notre corps, mieux nous le vivons,

- toute sensation positive se répercute dans la totalité de notre être,

- quand nous prenons conscience, de façon objective, de nos compétences, de nos capacités, nous pouvons les utiliser à bon escient et les développer.


Pour que la sophrologie soit efficace, deux règles doivent être respectées :


- la pratique se fait dans un état de détente afin d'établir la relation entre le corps et l'esprit,

- la répétition étant indispensable pour obtenir un changement, la pratique impose l'entraînement.


La sophrologie permet de trouver les clés pour mettre en place une nouvelle hygiène de vie et un réel changement dans la gestion des douleurs de la fibromyalgie.

Elle peut ainsi agir sur la fréquence et l'intensité des crises douloureuses.


Avec les séances de sophrologie vous aller vous connecter à votre corps, aux zones douloureuses mais aussi aux sensations plus agréables, dont parfois, vous n'avez plus conscience.


Les exercices de sophrologie vont vous permettre de vous connecter à votre respiration, vos zones de blocage et les zones de circulation libre, contacter votre mental, vos pensées négatives mais aussi les positives.


Le but est d'activer de nouvelles ressources qui s'intègrent naturellement en vous.

Par exemple, votre respiration retrouve naturellement son rôle bénéfique dans votre quotidien. Vous pouvez alors la sentir plus libre, plus ample, plus profonde.


En apprenant à écouter votre corps, à le relâcher pendant les séances, vous pouvez le sentir plus léger, plus souple, plus "vivant" dans vos gestes de la vie de tous les jours.


Au fur et à mesure des séances, vous serez capable de vous même de mettre en place dans votre quotidien un exercice "ciblé".

Par exemple :

- lorsque vous avez une douleur, vous pourrez pratiquer uniquement une respiration

apprise en séance pour apaiser votre douleur,

- si vous êtes en état de stress, vous utiliserez un exercice pour diminuer votre charge de

stress.


Vous pourrez également pratiquer des exercices de sophrologie quand tout va bien et d'ailleurs, surtout quand tout va bien !

En sophrologie, s'entraîner et s'entraîner encore à la méthode est l'unique moyen d'atteindre l'harmonie de l'esprit et de dynamiser ses ressources.


Comment se déroule une séance de sophrologie ?


Une séance débute par un temps d’accueil ou vous exprimez vos ressentis et votre besoin avant la pratique.

Durant un temps court, le sophrologue vous explique et vous montre les techniques qu'il va vous proposer durant la séance.

Arrive ensuite la pratique des techniques pour une durée d'environ 30 mn. La séance se déroule debout et assis dans votre tenue vestimentaire habituelle.

Bien entendu, vous adaptez les techniques de stimulations corporelles en fonction de vos possibilités du moment.

La séance s'effectue à un niveau de conscience (entre la veille et le sommeil) qui facilite les sensations corporelles et renforce les différentes ressources.

Puis vient un moment de dialogue, libre et sans obligation, concernant vos sensations après la pratique.

Et enfin, le sophrologue répond à vos éventuelles questions sur les techniques de la sophrologie pour vous permettre, comme nous l'avons vu précédemment, de vous entraîner en toute autonomie en dehors des séances.


Si vous voulez en savoir plus, je me tiens à votre disposition pour en parler.


240 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout